Clarisse Doussot / Bouteille cylindrique à anse

Clarisse Doussot, Variation Colorée, Soupline, 1998

  Voir l’œuvre sur le site du FRAC Poitou-Charentes  

3 photographies couleur tirées sur papier plastique
Collection : FRAC Poitou-Charentes

Clarisse Doussot est née en 1971. Elle vit et travaille à Paris. Ses photographies montrent des objets du quotidien qui, indépendamment de leur banalité, se voient parés d’une dimension esthétique nouvelle. Ainsi représentés , ils perdent leur statut de rebut et apparaissent comme sublimés.

 

Bouteille cylindrique à anse, seconde moitié du 2e siècle – début du 3e siècle, Verre soufflé, Collection : Poitiers, Musée Sainte-Croix

Bouteille cylindrique à anse, seconde moitié du 2e siècle – début du 3e siècle

Verre soufflé
Collection : Poitiers, Musée Sainte-Croix

L’enceinte de la nécropole des Dunes fut découverte entre 1878 et 1879 et chaque tombe enregistrée, ainsi que les objets qu’elle contenait.  Le Père Camille de La Croix entreprit de fouiller le site et ses découvertes enrichirent cette collection d’objets. L’ensemble fut cédé à la Société des Antiquaires de l’Ouest en 1884 puis offert au Musée Sainte-Croix en 1947. Ce type de contenants était diffusé très largement dans tout l’Empire, leur usage domestique précédant généralement leur réemploi en tant qu’urnes cinéraires.

 

Confrontation

La mise en relation de cet objet antique et de cette œuvre contemporaine permet d’interroger la notion de vécu. Il existe une similitude formelle entre les flacons représentés sur le triptyque et cette bouteille antique, mais ils appartiennent tous deux à des époques différentes. Plus précisément, ce sont des contenants utilisés dans le cadre quotidien. Dans les trois photographies de Clarisse Doussot, nous reconnaissons des objets dont nous connaissons l’usage, qui nous sont familiers. En revanche, pour ce qui est de la verrerie antique, nous devons faire appel à notre imaginaire afin de restituer l’objet dans son contexte d’utilisation.
Ces éléments de référence (les flacons photographiés ainsi que la verrerie antique) ont donc un environnement commun dans leur passé et dans leur présent, et leur place dans le musée leur confère aujourd’hui le statut d’œuvre patrimoniale dans une sorte de sublimation du quotidien.
Si le temps modifie les objets, il transforme aussi le rapport que nous entretenons avec eux. Nous pouvons observer le vécu de l’objet ancien, les marques du temps sur sa matérialité ; mais il en va autrement pour les trois flacons de lessive, figés dans le temps et dans notre imaginaire individuel et collectif par le moyen de la photographie.

  Sophie Couronné-Gérard  
Master 1 CHPS, Mondes modernes et contemporains – Université de Poitiers

 

Œuvres suivantes

 

Recherche

Menu principal

Haut de page